Chopin et Pleyel

40,60 

Jean-Jacques Eigeldinger
Fayard

371 pages
Parution : 24/03/2010

Nous n'avons plus ce livre en stock mais nous pouvons vous le commander… sauf s'il est indisponible.

EAN : 9782213619224 Rayon : Étiquettes : , , ,

Résumé de l'éditeur

 » Les pianos Pleyel sont non plus ultra.  » Chopin n’a cessé de confirmer cette affirmation de 1831 par une fidélité au facteur et à sa manufacture. Celui dont l’instrument est le moyen de communiquer avec d’autres mondes, avec lui-même, avec autrui, le lieu tactile et sonore où s’incarne son improvisation, lieu de l’envol de sa création sans cesse remise sur le métier, a trouvé en Camille Pleyel le répondant nécessaire. Sa prédilection se fait jour de différentes façons : les quatre plus importants concerts parisiens de Chopin ont lieu dans les locaux de Pleyel ; aussi bien pour le concert et le salon que pour l’enseignement, il utilise exclusivement ces instruments. La personne et l’oeuvre de Camille Pleyel, bien peu connues jusqu’alors, sont abordées ici dans leur relation avec Chopin, sous des angles divers et complémentaires qui constituent une étude transversale convoquant l’histoire et la sociologie musicales, la facture instrumentale, l’esthétique sonore, le style de jeu pianistique. Par l’examen de documents exhumés lors d’années de recherche, Jean-Jacques Eigeldinger met en lumière un circuit musical et social insoupçonné sous la monarchie de Juillet. Dans les livres de vente des pianos défilent les noms des élèves, des protecteurs, amis et collègues de Chopin, de maintes familles de l’aristocratie française, polonaise, européenne, des milieux diplomatiques ou de la haute finance. Cette ronde de noms est menée en filigrane par le pianiste et professeur adulé clans les salons parisiens de son choix.

Fiche technique

Poids 1294 g
Dimensions 24 × 19 × 3 cm

Avis de lecture

Il n’y a pas encore d’Avis de lecture.

Envoyer nous une lecture sur “Chopin et Pleyel”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *