Georges Enesco

36,00 

Alain Cophignon
Fayard

692 pages
Parution : x

Nous n'avons plus ce livre en stock mais nous pouvons vous le commander… sauf s'il est indisponible.

EAN : 9782213623214 Rayon : Étiquettes : ,

Résumé de l'éditeur

La situation de Georges Enesco (1581-1955) lui confère une singulière
universalité. A ses racines roumaines (musique folklorique et liturgique),
s’ajoutent les études de l’enfant prodige à Vienne et Paris qui le placent
au coeur de l’Europe musicale. La liste des personnalités qui ont traversé
sa vie – jalonnée par ses concerts à Paris ou à Bucarest, ses
master-classes et ses voyages à travers le monde – constitue une sorte de
Bottin artistique. La prolixité de ses dons est surprenante. Violoniste, sa
célébrité de virtuose l’amène à devenir le maître de Menuhin. Pianiste,
Cortot jalouse sa technique de jeu et Lipatti le considère comme son père
spirituel. Chef d’orchestre, il est l’un des successeurs possibles de
Toscanini à New York… D’un puissant charisme et d’une stupéfiante mémoire, il incarne le musicien
complet, « le plus étonnant génie musical depuis Mozart », comme l’a
affirmé Pablo Casals. Mais c’est avant tout à l’un des plus grands
compositeurs du XXe siècle, encore a découvrir, que rend hommage cette
première monographie consacrée à Georges Enesco en langue française,
s’appuyant sur des inédits recueillis tant en France qu’en Roumanie. D’une
activité créatrice étendue sur près de soixante-dix ans, on retient
d’authentiques chefs-d’oeuvre pour piano et de musique de chambre,
symphonique ou vocale qui témoignent d’un lyrisme ardent. Son opéra OEdipe
délivre un message d’humanisme et de profonde spiritualité face au destin.
Au delà d’un « romantisme national » de jeunesse, son langage musical de
maturité, salué jusque par György Ligeti, est empreint d’une souveraine
liberté et d’une modernité exigeante bien que discrète. Après avoir vécu
les deux guerres mondiales dans son pays (où il a beaucoup contribué à
développer la vie musicale), affaibli par sa santé précaire et de sérieuses
difficultés matérielles, il a néanmoins en 1946 « choisi » l’exil en
France.

Fiche technique

Poids 773 g
Dimensions 22 × 14 × 4 cm

Avis de lecture

Il n’y a pas encore d’Avis de lecture.

Envoyer nous une lecture sur “Georges Enesco”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *