A Livres Ouverts

Librairie Regain à Reillanne & Espace Lunatique à Saint-Etienne-les Orgues

Journal d’un maitre d’école ; le film, un livre

30,00 

Federico Rossin
L’arachneen

128 pages
Parution : 07/06/2019

Rupture de stock

UGS : 9782373670158 Catégorie : Étiquettes : , ,

Résumé de l'éditeur

Journal d’un maître d’école (Diario di un maestro) est un livre-DVD. Il se
compose du film de Vittorio De Seta (deux DVD), et d’un livre de 128 pages,
dont L’Arachnéen a confié l’édition à Federico Rossin, historien du cinéma. On connaît surtout Vittorio De Seta (1923-2011) comme le réalisateur de Il
mondo perduto (1954-1959), témoignage magistral sur les cultures populaires
du sud de l’Italie en voie de disparition. En 1971, il réalise Diario di un
maestro (Journal d’un maître d’école). Le tournage a lieu dans une école de
la banlieue de Rome – peuplée majoritairement de familles immigrées
pauvres, originaires de l’Italie méridionale – avec les enfants du quartier
dans leurs propres rôles et un acteur, Bruno Cirino, dans celui de l’instituteur. Inspiré par les théories et les expériences de la pédagogie
nouvelle italienne – elle-même inspirée des positions de Célestin Freinet –
le réalisateur met en place avec son équipe un dispositif qui permet au
maestro d’inventer un programme avec les enfants dont il révèle les
capacités d’organisation, l’imagination, et les connaissances. « Le choix fondamental, écrit De Seta, a été de ne pas faire de film ; en
réalité, nous avons fait une école et nous l’avons filmée. » Journal d’un
maître d’école est l’un des plus grands films sur l’école, et sur l’utopie
de la pédagogie moderne des années 1960 et 1970. Lors de sa diffusion à la RAI, en 1973, les quatre épisodes de Diario di
un maestro (4 h 30) ont été vus par plus de 12 millions de spectateurs et
ont suscité un débat à l’échelle nationale. En France, le film n’a été
projeté que dans quelques festivals. Nous donnons donc accès à un film à la
fois mythique et invisible, avec des sous-titres français. Pour l’accompagner, un livre qui se compose de trois textes : – Le texte de Federico Rossin porte sur la conception du film et sur le
dispositif « anti-autoritaire » du tournage que De Seta a voulu analogue,
dans les principes (remise en cause du scénario, improvisation, liberté de
mouvement des techniciens comme des enfants – le film se déroule hors de
l’école autant que dans la classe -, mise en scène du tâtonnement
expérimental, critique de la « maîtrise », etc.) à celui de la pédagogie
moderne. – La traduction-transcription des commentaires et propos de Quando la
scuola cambia (Quand l’école change), un ensemble de quatre films-enquêtes
réalisés par De Seta suite aux débats suscités par Diario di un maestro.
Les deux premiers se déroulent dans des classes-types de l’école moderne ;
le troisième pose la question exemplaire de la survivance de la langue et
de la culture albanaises dans un village du sud, et celle, consécutive, du
plurilinguisme à l’école ; le dernier décrit les effets bénéfiques de
l’intégration des enfants handicapés à l’école. – Le texte de Francesco Grandi, professeur en sciences de l’éducation,
décrit l’arrièreplan du renouveau de l’école en Italie : la reconstruction
d’un pays ravagé par la guerre, l’immigration méridionale vers les grands
centres industriels, la douloureuse question dialectale, un réseau
d’instituteurs et d’éducateurs militants engagés à l’écart des partis
politiques, un paysage éditorial très riche qui rend compte des
expérimentations pédagogiques les plus avancées (en Italie ou à
l’étranger), avec le concours des grandes figures du monde intellectuel
italien (Carlo Levi, Ernesto de Martino, Danilo Dolci, Danilo Montaldi,
Umberto Eco, etc.). L’ensemble est abondamment illustré de photographies de tournage, de
photogrammes, et de documents d’archives exceptionnels et inédits en France.

Fiche technique

Poids 295 g
Dimensions 23 × 17 × 1 cm

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2022 A Livres Ouverts

Thème par Anders Norén