Le Sexe du capitalisme – Masculinité et féminité comme piliers du patriarcat producteur de marchandises

18,00

Roswitha Scholz
Crise et Critique

400 pages
Parution : 08/11/2019

En stock (peut être commandé)

UGS : 9782490831029 Catégorie : Étiquettes : , ,

Résumé de l'éditeur

Avec son théorème de la « valeur-dissociation », Roswitha Scholz propose
une critique féministe du patriarcat capitaliste au-delà du progressisme
politique, du marxisme traditionnel et de tous les développements
postmodernes. Elle effectue une critique radicale de la modernité comprise
comme patriarcat producteur de marchandises, ce qui la conduit à refuser de
se laisser enfermer aussi bien dans la croyance en un progrès immanent de
la modernité, que dans les « contradictions secondaires », l’essentialisme
naturalisant ou le différentialisme post-structuraliste. Les essais
rassemblés dans ce volume mènent une discussion critique de divers courants
et auteures féministes – de Judith Butler, Nancy Fraser et Maria Mies à
Silvia Federici – afin d’analyser l’essence de la modernité comme totalité sociale brisée, où les deux pôles de la « valeur » et de la
« dissociation » reproduisent le rapport patriarcal du masculin et du
féminin jusque dans la barbarisation postmoderne et l’effondrement du
patriarcat producteur de marchandises. Ce dernier, déjà entamé, n´aura
aucune portée émancipatrice. Roswitha Scholz est, aux côtés de Robert Kurz
et des membres de la revue Exit !, l’une des principales théoriciennes en
Allemagne du courant de la critique de la valeur-dissociation
(Wert-Abspaltungskritik). Elle s’attache à théoriser le lien entre
capitalisme et patriarcat moderne ainsi que les métamorphoses de ce
patriarcat, et à dépasser les féminismes de l’égalité et de la différence,
comme les féminismes intersectionnels, déconstructionnistes, matérialistes,
écoféministes ou de la « lutte des classes ».

Fiche technique

Poids 560 g
Dimensions 21 × 14 × 4 cm

Avis de lecture

Il n’y a pas encore d’Avis de lecture.

Envoyer nous une lecture sur “Le Sexe du capitalisme – Masculinité et féminité comme piliers du patriarcat producteur de marchandises”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *