Les Furtifs

(1 lecture)

11,50 

Alain Damasio
Gallimard

934 pages
Parution : 04/02/2021

En stock (peut être commandé)

EAN : 9782072847929 Rayons : , Étiquettes : , ,

Résumé de l'éditeur

Ils sont là parmi nous, jamais où tu regardes, à circuler dans les angles
morts de la vision humaine. On les appelle les furtifs. Des fantômes ?
Plutôt l’exact inverse : des êtres de chair et de sons, à la vitalité hors
norme, qui métabolisent dans leur trajet aussi bien pierre, déchet, animal
ou plante pour alimenter leurs métamorphoses incessantes. Lorca Varèse, sociologue pour communes autogérées, et sa femme Sahar,
proferrante dans la rue pour les enfants que l’éducation nationale, en
faillite, a abandonnés, ont vu leur couple brisé par la disparition de leur
fille unique de quatre ans, Tishka – volatilisée un matin,
inexplicablement. Sahar ne parvient pas à faire son deuil alors que Lorca,
convaincu que sa fille est partie avec les furtifs, intègre une unité clandestine de l’armée
chargée de chasser ces animaux extraordinaires. Peu à peu il apprendra à
apprivoiser leur puissance de vie et, ainsi, à la faire sienne.

Fiche technique

Poids 480 g
Dimensions 18 × 11 × 1 cm

1 lecture pour Les Furtifs

  1. Avatar

    Samuel

    Avec Les Furtifs, paru en 2019, Alain Damasio poursuit le travail imaginaire commencée avec La Horde du contrevent et La Zone du dehors. Utilisant les ficelles de la fiction fantastique, il nous fait vivre de l’intérieur les aventures de résistant(e)s au Système libéral publici-taire qui prétend contrôler un monde toujours plus liberticide et mortifère qui ressemble furieusement à celui dans lequel nous vivons. Il imagine ici des organismes vivants, les furtifs, qui échappent à la surveillance du regard Total-Iter en utilisant de surprenantes capacités de métamorphoses. A la recherche de Tishka, Lorca & Sahar d’abord séparés par cette mystérieuse disparition vont se retrouver pour entrer en relation avec leur petite fille devenue furtive. Une belle métaphore de la relation parents-enfants dans nos sociétés individualistes et centrés sur l’image. Tishka, l’enfant métamorphosée, deviendra ainsi le symbole d’une union possible des formes multiples de résistance à la surveillance et au conformisme politique et militaire du Système…

Ajouter une lecture

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *