Mouvement contraire, souvenirs d’un musicien

21,00 

Désiré-Emile Inghelbrecht
Coopérative

320 pages
Parution : 19/04/2019

Nous n'avons plus ce livre en stock mais nous pouvons vous le commander… sauf s'il est indisponible.

EAN : 9791095066262 Rayon : Étiquettes : , ,

Résumé de l'éditeur

Désiré-Émile Inghelbrecht (1880-1965) fut le plus grand chef d’orchestre
français de sa génération. Nous rééditons aujourd’hui ses mémoires, publiés
en 1947 et depuis longtemps introuvables, qui sont non seulement un
document de premier plan sur la vie artistique en France durant la première
moitié du vingtième siècle, mais un texte d’une grande qualité d’écriture
et d’un très haut niveau de réflexion. Le titre, Mouvement contraire, en
désigne d’emblée l’originalité formelle : le musicien raconte sa vie à
rebours, en partant du présent et en remontant vers sa jeunesse. Au
lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, celle-ci lui apparaît (avec
raison) comme ayant coïncidé avec un âge d’or de la musique française. Ami
intime de Claude Debussy, familier d’autres grands compositeurs comme Maurice Ravel, Inghelbrecht offre un témoignage humain essentiel sur
cette période où sa carrière le conduisit à participer à la renaissance de
la salle Pleyel, à l’aventure du Théâtre des Champs Élysées (il fut le
premier titulaire du pupitre à l’ouverture de celui-ci en 1913), aux
vicissitudes de l’Opéra-Comique, au renouveau ou à la création de grands
orchestres français (c’est à D.-E. Inghelbrecht qu’est par exemple due la
fondation de l’orchestre de la radiodiffusion française, aujourd’hui
Orchestre National de France). Toutes ces institutions, tous ces lieux
encore aujourd’hui bien vivants ont été marqués par son action. C’est un
pan essentiel de leur histoire que ces mémoires nous restituent. La vie
personnelle d’Inghelbrecht a aussi fait de lui le témoin privilégié de
toute la vie artistique de son temps : il fut notamment le gendre du grand
peintre et affichiste Steinlen (1859-1923, universellement connu comme le
peintre des chats), et l’époux de la danseuse-étoile et chorégraphe
suédoise Carina Ari (1897-1970). La lecture de Mouvement contraire révèle
un véritable écrivain plein d’humour, capable de brosser des portraits tour
à tour tendres ou cruels des différents acteurs de la vie culturelle de son
temps, ainsi que de certains responsables politiques qu’il a côtoyés. Mais
avant tout, en homme désireux de transmettre aux futurs musiciens et aux
mélomanes l’essentiel de son expérience, le grand musicien a fait de son
livre une leçon d’énergie et d’intégrité artistique qui n’a rien perdu de
son actualité. Comme nous l’avons fait précédemment pour notre édition de
L’Art du théâtre de Sarah Bernhardt, nous accompagnons ce volume d’un
ensemble de documents iconographiques donnant à voir les principaux
personnages du récit, permettant ainsi au lecteur de goûter la saveur d’une
époque disparue, mais pleine encore d’enseignements pour aujourd’hui.

Fiche technique

Poids 350 g
Dimensions 21 × 15 × 3 cm

Avis de lecture

Il n’y a pas encore d’Avis de lecture.

Envoyer nous une lecture sur “Mouvement contraire, souvenirs d’un musicien”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *