A Livres Ouverts

Librairie Regain à Reillanne & Espace Lunatique à Saint-Etienne-les Orgues

Civilisations, cultures, conflits – Scénarios de la mondialisation culturelle (T2)

26,40 

André Tosel
Kime

285 pages
Parution : 16/02/2011

Rupture de stock

UGS : 9782841745456 Catégorie : Étiquettes : , ,

Résumé de l'éditeur

La mondialisation pose à nouveau tout à la fois la question de la
civilisation dans son rapport moderne à la barbarie et celle des cultures
saisies dans leur rapport de coexistence plus ou moins pacifique.
Civilisation et culture ne sont pas des concepts univoques bien définis,
mais des notions indicatives de problèmes à définir, facilement
transformables en choses en soi, en substances fixes. Une approche
nominaliste préalable s’impose pour ne pas être victime de l’illusion du
primordialisme qui se donne des entités primordiales engagées dans une
gigantomachie. Cette approche permet de dégager les enjeux politiques. Au
sein d’un monde déchiré par la guerre globale et les états de violence
interethniques, la civilisation est considérée comme enjeu d’un choc. La civilisation occidentale, dominante, se juge par la bouche de certains
interprètes directement menacée par d’autres rivales, notamment la
civilisation islamique. Les accusations d’impérialisme ne sont pas
nouvelles. Depuis le 11 septembre 2001 la tentation est grande pour les
leaders occidentaux de récuser l’accusation en faisant valoir la menace
terroriste et de donner à leur hégémonie une diction civilisatrice
exclusive. S’opère un usage rétorsif de l’incrimination de barbarie. En
fait, il importe de déconstruire la notion asymétrique de civilisation en
prenant la mesure de la barbarie immanente à la mondialisation capitaliste
et de distinguer entre islamophobie politiquement injustifiable et critique
légitime des religions. L’enjeu est d’empêcher que la problématique confuse
du choc des civilisations ne se transforme en prophétie auto-réalisatrice.
La même opération de déconstruction s’impose pour la notion de culture :
elle se prête à une autre essentialisation qui passe par l’acceptation
relativiste du pluralisme culturel qui désormais est une donnée de
nombreuses sociétés. Ce relativisme est contesté par l’idée de culture
majoritaire opposée à celle de cultures minoritaires qui accompagnent les
phénomènes migratoires irréversibles de la mondialisation. La thématique
dominante est celle des identités différentes en conflit potentiel. Le
racisme xénophobe d’Etat gagne de nombreux pays dont la France, il rejette
les minorités culturelles sur leur différence culturelle et légitime une
politique de guerre civile préventive à l’encontre des minorités
terrorisées accusées de se transformer en communautés terroristes ennemies.
L’enjeu est cette fois d’éviter la guerre de majorités prédatrices contre
ces minorités. Le recours ne peut être que politique, c’est celui de la
transformation des luttes identitaires en conflits sociaux pour une égalité
interculturelle.

Fiche technique

Poids 369 g
Dimensions 21 × 15 × 2 cm

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2022 A Livres Ouverts

Thème par Anders Norén