Un monde à portée de main

20,00 

Maylis de Kerangal
Verticales

288 pages
Parution : 16/08/2018

Nous n'avons plus ce livre en stock mais nous pouvons vous le commander… sauf s'il est indisponible.

EAN : 9782072790522 Rayon : Étiquettes : , ,

Résumé de l'éditeur

Le monde à portée de main s’attache à la technique du trompe-l’oeil, en
privilégiant le destin d’un personnage, Paula Karst, et son itinéraire
d’apprentissage. Nous la découvrons au sortir de l’adolescence, alors
qu’elle intègre en 2007 le fameux Institut supérieur de peinture, rue du
Métal, à Bruxelles. Là-bas, elle va découvrir toutes les façons de
reproduire des textures minérales, végétales, animales, et nouer une
relation troublante avec son colocataire, Jonas – énigmatique jeune homme à
casquette qui s’avère déjà un peintre en décor surdoué -, ainsi qu’une
forte amitié avec une autre étudiante, Kate – grande gigue écossaise aussi
débrouillarde qu’impulsive. Ensemble, ils forment un trio indéfectible qui
nous initie aux mystères de la maille de chêne, aux veinules d’or du marbre noir Portor et aux écailles imbriquées d’une
carapace de tortue. Une fois diplômée, Paula commence à exercer son métier
à Paris, à Moscou, et surtout en Italie, en particulier au coeur de la «
Fabbrica dei sogni » : Cinecittà. Elle va y déployer son savoir-voir
notamment pour le décor du film Habemus Papam, avant de tomber sous le
charme d’un « faussaire » aguerri, le Charlatan, qui lui fait découvrir les
splendeurs et décrépitudes des studios romains. Au final, sept années
épuisantes et ensorcelantes. Au terme de ces expériences, Paula reçoit en
janvier 2015 une proposition de rêve, via Jonas qui a décliné l’offre :
être embauchée dans le vaste projet de reconstitution de la grotte de
Lascaux. La voilà qui migre en Dordogne, s’imprègne de l’archéologie des
images rupestres pour participer au « fac-similé ultime », Lascaux IV. Les
origines du monde sont « à portée de [sa] main ». Maintenant, elle se sent
fin prête à peindre, comme aux premiers jours de l’humanité. Ce roman
d’apprentissage esthétique et existentiel s’intéresse autant au parcours
d’une jeune femme en devenir qu’aux enjeux majeurs d’un artisanat du faux,
culminant dans la réplique à l’identique des oeuvres pariétales de nos
lointains ancêtres. En consacrant sa fiction à un mode mineur, sinon
méprisé, de la peinture, Maylis de Kerangal nous donne aussi la clef du
matérialisme enchanté qui habite son écriture.

Fiche technique

Poids 286 g
Dimensions 21 × 14 × 2 cm

Avis de lecture

Il n’y a pas encore d’Avis de lecture.

Envoyer nous une lecture sur “Un monde à portée de main”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *